Voici notre recette de mousse au chocolat réalisée avec notre bloc de chocolat Sambirano 75 % origine Madagascar.

Le cacao de Madagascar est un des plus réputés au monde et c’est de cette partie du monde, un petit paradis qui se nomme la vallée de Sambirano, d’où proviennent ces fabuleuses fèves.

Dans toutes les boutiques A la Reine Astrid, vous trouverez tous nos blocs de chocolat pour vos préparations pâtissières, culinaires avec des différents pourcentages de cacao, selon vos goûts et vos recettes.

La divine mousse au chocolat façon A la Reine Astrid nécessite un temps de préparation de 15 minutes et conviendra à 6 personnes. Ce qu’il est nécessaire d’avoir dans son réfrigérateur et son placard :

 - 6 œufs

 - 200 g de bloc Sambirano 75 % de cacao origine Madagascar,

 - 5 g de beurre.

Faire fondre  les 200g du bloc Sambirano 75 % avec le beurre, au bain marie et à feu doux. Ajouter les jaunes d'œufs, mélanger le tout. Battre les blancs en neige bien ferme. Les incorporer sans les casser au chocolat fondu.

Couvrir et réserver au frais pendant un minimum de 6 heures.

Cette mousse égayera vos papilles, la somptuosité de ce chocolat originaire de la vallée de Sambirano laissera un souvenir inoubliable à votre palais avec ses notes de fruits rouges et vous ne pourrez plus vous en passer, à consommer sans modération….

 

Le cacao de Madagascar est un des plus réputés au monde, même s'il ne représente qu'une très faible part de la production mondiale. C'est de la vallée du Sambirano, près d'Ambanja, que provient l'essentiel de cette production

La traversée de Nosy be jusqu’à la côte ouest de la grande terre est une expérience « folklorique ». La petite presqu’île d’Ankify et son débarcadère mérite d’être parcourue car révélant de superbes plages nichées entre de surprenants chaos de roches volcaniques. Cette partie de la côte ouest profite d’un microclimat chaud et humide lié à la présence du massif du Tsaratanàna (plus haut sommet de Madagascar - 2876m) et voit, notamment, dans la vallée du fleuve Sambirano fleurir les plantations de cacao, café, épices (vanille, poivre, baie rose…) et plantes à parfums (ylang ylang, vétiver, patchouli…). Un vrai « tourisme culturel » s’y développe à la rencontre des villageois qui ont mis en place des structures d’accueil. Immersion garantie en milieu rural afin d’appréhender les réalités quotidiennes de la majorité de la population malgache, le tout au sein de paysages verdoyants agrémentés de sources thermales et sentiers forestiers. Les excursions dans l’une des plus grandes mangroves du pays s’effectuent autour de l’ancien comptoir colonial d’Antsahampano.

 

 © photo : ih et Felicia Jamieson